Le: 30 août 2016

lydie

Quelle que soit la saison, les consultants-experts fleurissent sur les chemins de la réussite.

Certains diront qu’ils sont trop nombreux, d’autres qu’ils ne servent à rien et il y a ceux qui ne savent pas ce que sont ces bêtes-là !

Pourtant, nombre de ces consultants sont reconnus pour leur utilité. En tant qu’entrepreneur, qui se passerait de son expert-comptable ou juriste, par exemple ? La technicité est bien présente et les connaissances pointues ; des disciplines où l’erreur peut être fatale auprès des instances de l’Etat. La sanction, bien souvent financière, est directement visible dans le compte d’exploitation à court et moyen terme.

Qu’en est-il de la sphère des ressources humaines. Là aussi, des experts y sont reconnus : traitement de la paie, conseils juridiques… Par contre, bien des domaines « RH » sont mis au ban des sujets sérieux à traiter. Pourquoi payer un consultant pour cela ? Ses problèmes liés aux relations humaines, à la compétence et à la psychologie sont bien souvent réglés en amateur et de manière superficielle comme des conseils qu’on donnerait à un ami ou un résultat de test fait dans un magazine. Les solutions trouvées semblent de bon sens, mais peuvent produire des effets nuisibles, contre productifs et insidieux à long terme.

Les amateurs en question sont de bonne foi. L’envie de régler le problème pour le bien de tous et de l’entreprise est bien réelle. Mais, ces domaines appelés « sciences molles » n’en sont pas moins des sciences avec leurs méthodologies, leurs connaissances pointues, leurs outils techniques et leurs professionnels aguerris.

Faire appel à un consultant RH, c’est s’assurer de ne pas se faire « redresser » et sanctionner par exemple par la démotivation, le sabotage passif ou le départ du savoir-faire à la concurrence.

Lydie VANHILLE

Alpha et Omega

Expertise Ressources Humaines

www.alphaetomega.com