Le: 22 avril 2016

70% des  des transformations sont des échecs (source xerfi business).  La cause principale ? Une mauvaise gestion des résistances au changement.

Le digital modifie la relation au travail et donc les interactions. L’information est accessible mais devient massive donc souvent inexploitable. La présence et l’interconnexion sur les réseaux entrainent des comportements de zapping et de l’hyper réaction face aux événements, changements.

Il est urgent de prendre encore plus compte  l’humain et l’organisation dans la conduite du changement.  Cela passe par la nécessité  de mettre ou remettre de la relation dans le travail ( tu peux me parler plutôt que de m’envoyer un mail :-), définir ou redéfinir ce qui a du sens de mon métier  et enfin de prendre le temps de réaffirmer l’identité de mon entreprise afin que chacun s’y reconnaisse.

Donner des repères permet de grandir et  changer avec plus de sérénité.