Le: 24 septembre 2015

« Plus de 3,5 millions de chômeurs ! »

Tout le monde connait cette situation, et pourtant il semble si difficile aujourd’hui de trouver des  candidats, à fortiori de « bons » candidats, dans beaucoup de domaines.

C’est simplement quelqu’un sur qui je peux compter, qui fera correctement son travail, qui s’impliquera un minimum, respectera les consignes et la hiérarchie, qui tiendra ses objectifs et gardera de bonnes relations avec son patron, le reste de l’équipe et les clients.

Ces différentes attentes se classent en deux catégories :  SAVOIR-FAIRE et SAVOIR-ETRE.

Je constate que beaucoup de dirigeants de PME et de managers mettent l’accent dans leur recherche sur l’expérience et les connaissances requises pour le poste. C’est bien naturel, tant on a besoin, surtout dans les PME, de personnes immédiatement opérationnelles. Mais les personnes qui ont les bonnes expériences et les bonnes connaissances pour le poste n’ont pas nécessairement la personnalité adéquate et les aptitudes naturelles pour réussir et s’épanouir dans le poste.
Les aptitudes requises pour réussir et être à l’aise dans un poste peuvent être très différentes d’un poste à l’autre.  Qui aurait l’idée de recruter un commercial pour faire la comptabilité ou l’inverse ?

Les patrons de PME et les managers :

  – Recrutent souvent en fonction des connaissances, du savoir-faire de la personne

– Licencient presque toujours pour des problèmes de comportement, de savoir-être, de relationnel.

Que de patrons déçus de leur recrutement je peux voir !